18/12/2014

et la Belgique?

images0J6WF7UX.jpg

Le jury mis en place par la ministre de la Culture Fadila Laanan, a désigné le projet "Personne et les autres" de Vincent Meessen, avec Katerina Gregos comme commissaire, pour représenter la Communauté français à la Biennale de Venise 2015. Sauf rebondissement juridique, c’est donc un des jeunes artistes les plus intéressants de la Communauté française qui a été préféré à des noms plus connus à l’étranger comme Kendell Geers et Johan Muyle.

pav belge.png

Vincent Meessen, frère du galeriste Olivier Meessen, parfait bilingue, originaire de Charleroi, né à Baltimore en 1971, vit et travaille à Bruxelles. Photographe au départ, il a développé un travail théorique et documentaire, néo-conceptuel, avec photographies, films, installations, surtout autour de la question postcoloniale et du réexamen de notre passé colonial. Il s’est intéressé à des documents perdus ou morcelés et à leur écho dans le présent. Lors d’une Biennale vidéo à Malines, déjà dirigée par Katerina Gregos, il revenait par exemple sur une couverture de "Paris Match" de 1955, avec un jeune Africain faisant le salut au drapeau français. Il avait retrouvé la trace de celui-ci, en voyageant du Burkina à la Côte d’Ivoire. Il reprenait l’analyse que Roland Barthes fit de cette image et révélait que le grand-père de Barthes fut gouverneur de Côte d’Ivoire ! Il exposa aussi à Argos (alors dirigé par Katerina Gregos), au Wiels, M HKA, etc.

 

imagesFIULFTAP.jpgLeur projet pour 2015 est très original. "Une dizaine d’artistes africains invités collaborent à la mise en scène du pavillon (parmi eux, Sammy Baloji, Mathieu Abonnenc, Tamar Guimaraes, Otobong Nkanga…). Au centre du projet, se trouve la Belgique elle-même, son histoire, ses héritages artistiques, ses relations enchevêtrées avec l’Afrique. Ceci se manifeste non seulement dans la thématique du projet, mais aussi par l’inclusion de ces artistes africains qui ont été absents, jusqu’ici, à de rares exceptions près, des pavillons des nations porteuses d’une histoire coloniale. A travers des œuvres d’art, des documents et archives consignés dans ‘La Réserve’, un trésor muséographique installé au cœur du pavillon, l’expo revisite les rapports de fascination et de répulsion des avant-gardes face aux colonies." 

04/12/2014

Dernier appel pour Venise!

Bonjour à toutes et tous,

il reste une place en chambre triple libre pour le séjour à la découverte de

imagesW7OKYZYO.jpg

je procède à un dernier appel et notre voyage sera complet...

Toutes les informations se retrouvent sur la note "Les préparatifs de la Biennale 2015"